Sophie la Girafe : un formidable jouet pour les enfants

L’arrivée d’un nourrisson à la maison est un acte merveilleux. Ce sont des moments magiques et inoubliables.

Quand il arrive dans sa nouvelle chambre et dans la nouvelle demeure, c’est le moment de prendre de nouvelles habitudes de vie pour permettre le bon épanouissement de l’enfant.

Les jouets font partie intégrante de ces instants. Parmi ces objets pour enfants, on retrouve Sophie la girafe. C’est un élément incontournable qui continue de faire un grand carton en termes de ventes.

Pourquoi ce jouet en question ? Qu’a-t-il de si particulier ? Quelle a été la problématique associée à Sophie la girafe ? Toutes les réponses à ces questions se trouvent dans cet article.

Présentation de Sophie la girafe

Sophie la girafe est un jouet conçu par une société française, en 1961 par la société Delacoste. Cette entreprise n’est personne d’autre que l’héritière de la société Derolland. Cette dernière était spécialisée dans la création de jouets en caoutchouc. Elle existait depuis 1862 et était basée à Asnières-sur-Oise.

La société Delacoste a été rachetée en 1981, par une entreprise française du nom de Vulli. Depuis 1990, l’entreprise qui commercialise Sophie la girafe est basée à Rumilly (74).

Au fil des années, ce jouet vendu pour la première fois le 25 mai 1961, le jour de la Sainte Sophie, a connu un succès toujours plus important. Quelques chiffres pour illustrer ce succès grandissant :

  • En 2001, on évoque la barre symbolique des 10 millions de ventes qui ont été effectuées.
  • En 2010, la production du 50e million d’exemplaires a été réalisée.
  • 75 personnes sont nécessaires pour fabriquer un jouet comme celui-ci,
  • 14 opérations manuelles sont requises. Le processus de fabrication est si complexe qu’il n’est pas facile de le réaliser de façon industrielle. C’est donc une production artisanale qui a lieu.

Pour accroître sa notoriété, ce jouet a été présenté aux États-Unis et plus précisément, en Californie, en 2002. Dès son arrivée sur le continent de l’Oncle Sam, il a connu un grand succès dans l’État de Californie. Puis, il s’est proposé à tout le pays. En témoignent les 500 000 exemplaires qui ont été sur le marché en 2011.

Comment expliquer un tel succès ?

sophie la girafe toxique

Un jouet idéal pour les nourrissons

Ce jouet est très intéressant pour le développement du bébé, car il permet de stimuler les différents sens de l’enfant pour un bon éveil.

Il ne mesure que 18 centimètres de hauteur et est doté des deux couleurs de la girafe. Il est très bon pour l’ensemble des sens du nourrisson.

Le bébé va voir les taches contrastées et stimuler la vue. Petit à petit, elle va être travaillée jusqu’à attiser sa curiosité.

À l’intérieur de l’objet, on va retrouver un petit bruit qui va permettre de stimuler l’ouïe de l’enfant. En pressant la girafe, il va entendre un léger couinement. Petit à petit, il va assimiler le fait de le presser pour entendre le bruit. C’est donc un objet de divertissement.

Par la suite, il va y avoir le toucher. Les 18 cm se prennent très facilement. Les doigts de l’enfant seront bien stimulés. Il pourra serrer la girafe et favoriser le bruit. Le caoutchouc du jouet est très proche de la peau d’une maman. Cela explique aussi la qualité des matériaux. Le caoutchouc étant souple, il peut l’utiliser pour mâchouiller et travailler ses dents. Il apprend à manipuler sa bouche et ses dents. La qualité des matériaux de la girafe est scrupuleusement étudiée pour ne pas mettre en danger la santé du bébé.

Enfin, le dernier sens travaillé par Sophie la girafe est l’odorat. Celui-ci peut être stimulé de deux manières différentes. La première sera le parfum du caoutchouc qui demeure une odeur unique, et la seconde sera son odeur qui se trouve sur le jouet. Il retrouvera sa propre odeur laissée avec la salive et cela va le rassurer.

Des matériaux bien étudiés

La qualité des matériaux est importante. Le caoutchouc utilisé est 100 % naturel. C’est un choix méticuleux et précieux. Il est important, car il permet aux enfants de faire ses dents bien comme il faut. Ce caoutchouc est conçu en respectant l’environnement.

Cette célèbre offrande sophie la girafe n’est pas dangereuse. Le « scandale » qui a eu lieu provient d’une dentiste qui a découvert de la moisissure à l’intérieur du jouet. Celle-ci s’explique parce que le jouet était troué… C’est un fait totalement normal. Quand il y a un trou dans le jouet, et qu’un liquide passe à l’intérieur, alors une couche de champignon va se former. Les conséquences sur l’enfant sont nulles ! Il n’y a aucun risque.

Des précautions à respecter

Avant de nettoyer Sophie la girafe, il est important de respecter les consignes d’utilisation et d’entretien du jouet comme cet article le préconise. Il ne faut pas exposer le jouet au soleil ou à des fortes chaleurs et ne pas le mettre dans l’eau (exit les bains et la voiture).

Lorsqu’il n’est pas utilisé, Sophie la girafe dormira dans un endroit ombragé et sec.

Ce n’est pas un objet dangereux, loin de là ! Ses bénéfices sont multiples et elle apporte beaucoup aux enfants en bas âge.

Laisser un commentaire